Bikini Kill

Bikini Kill, groupe pionnier du mouvement Riot Grrrl, a été formé à Olympia (Washington) en 1990 par Kathleen Hanna (chant), Kathi Wilcox (basse) et Tobi Vail (batterie), qui travaillaient ensemble sur le  fanzine Bikini Kill, et Billy Karren (guitare).

Le groupe sortit son premier disque, Bikini Kill, un EP, produit par Ian MacKaye  (Fugazi et Minor Threat) sur le label  Kill Rock Stars. En 1993, Bikini Kill s’installa en Angleterre, et sortit son premier album, Pussy Whipped (Kill Rock Stars). A voir sur cette période, le documentaire de Lucy Thane It changed my life: Bikini Kill in the U.K.

Le groupe Le groupe suscita l’intérêt des médias, et fut présenté comme le leader du Riot Grrls. Une situation qui ne plaisait guère à Hanna, qui appella à un boycott médiatique des Riot Grrls, estimant que le groupe et le mouvement étaient mal présentés et instrumentalisés. Connu pour ses paroles féministes radicales, son style punk abrasif et ses concerts explosifs, le groupe a refusé tout engagement avec les majors et la presse rock mainstream.

Rentré aux Etats-Unis, le groupe travailla avec Joan Jett, qui produisit le  single New Radio/Rebel Girl. Le dernier album du groupe fut Reject All American (1996). En 1998 sortit une compilation de singles parus uniquement sur vinyle entre 1995 et 1996, intitulée sobrement The Singles. Le groupe se sépara en 1998.

♦ Et depuis?

En 1992, Kathi Wilcox, Tobi Vail, Billy Karren et Molly Neuman (Bratmobile) avaient formé The Frumpies, qui sortit un seul album, Frumpie One Piece, et continua tourner jusqu’au début des années 2000.

Kathi Wilcox a formé, en 2002, The Casual Dots avec Christina Billotte (voix, guitare) et Steve Dore (batterie) qui a sorti un seul album, éponyme, en 2004. Elle est mariée à Guy Picciotto (Fugazi).

Tobi Vail, qui avait toujours mené plusieurs projets de front, (et eut une brève liaison avec Kurt Cobain, qu’évoqueraient les chansons Smells Like Teen Spirit, Aneurysm, Drain You et Lounge Act), rejoignit Spider and the Webs et The Old Haunts (Craig Extine (guitare, voix) et Scott Seckington (basse). Le groupe a sorti trois albums (Kill Rock Stars): Fallow Field (2005), Fuel on Fire (2006), et Poisonous Times (2008). Elle s’est depuis lancée dans l’écriture, publie dans plusieurs revues musicales et artistiques, essentiellement sur le movement feministe. Elle tient plusieurs blogs.

Bill Karren a rejoint Corrections, Ghost Mom et joue actuellement dans The November Witch.

Kathleen Hanna contribua à l’album de The Fakes, puis évolua vers un style plus new wave, avec les mêmes paroles féministes radicales, en solo sous Julie Ruin, qui produit un disque éponyme (Kill Rock Stars) enregistré dans son appartement, à Olympia.

Avec Sadie Benning, remplacée en 2001 par JD Samson, et Johanna Fateman, elle forma  en 1998 le groupe Le Tigre. Le groupe a sorti trois albums : un album éponyme en 1999 (Wiiija), Feminist Sweepstakes, qui contient un extrait d’un essai écrit par Mark Rothko en réponse à la critique négative qu’il reçut en 1942 face à ses premiers travaux (2002, Mr. Lady Records) et This Island (2004, Universal Records).

Le groupe décida d’un break pendant lequel Kathleen participa au The Willie Mae Rock Camp for Girls, donna des cours d’art à l’Université de new York (NYU) et se maria avec Ad-Rock des Beastie Boys. JD Samson tourna comme claviériste avec Peaches, Johanna Fateman s’occupa de son salon de coiffure à New York. En 2008, JD et Johanna lancèrent un nouveau projet, MEN, qui se concrétisa par une tournée et un disque.

En 2010, elle forma le groupe The Julie Ruin avec Kathi Wilcox, Carmine Covelli (batterie), Sara Landeau (guitare), et Kenny Mellman (clavier). Le groupe a sorti un album Run Fast en septembre 2013 sur leur label, TJR Records, et s’est produit au festival Pitchwork Northside ici (NYC) le 13 juin 2013. Le groupe tournera à l’automne aux Etats-Unis.

Depuis la dissolution de Bikini Kill, Kathleen a aussi travaillé à la mémoire du mouvement Riot Grrrl, en collaborant à des publications (ici), et rassemblant ses archives, et contribué à différentes prestations artistiques et scéniques.

A voir, un documentaire sur Hanna, The Punk Singer, réalisé par Sini Andderson, dont la première a été diffusée en mars 2013.

♦ Plus:

https://myspace.com/letigre

http://www.kathleenhanna.com/category/about/bio-text

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s