Royal Trux

Fondé par l’ancien membre de Pussy Galore, Neil Hagerty (chant/guitare) et sa petite amie, Jennifer Herrema (chant) en 1987. Après trois albums, dont un double très expérimental, Twin Infinitives, en 1990 (Drag City), le groupe s’orienta vers le lo-fi dans l’album sans nom (connu comme Skulls à cause de la pochette) et s’ajouta un guitariste et un batteur.

En 1993, sortit le quatrième album, Cats and Dogs (Drag City). Profitant d’un effet Nirvana qui créait un intérêt grandissant pour la musique indé, le groupe signa avec Virgin un contrat de trois disques pour plus d’un million de dollars. Dan Brown, à la basse et Chris Pyle à la batterie (fils du batteur de Lynyrd Skynyrd, Artimus Pyle) développèrent la rythmique du groupe. Ne sont sortis que deux albums sur Virgin, Thank You (1995) et Sweet Sixteen (1997). Ce dernier déplut à la major, qui les mit à la porte. Le groupe retourna alors chez son premier label, Drag City, pour sortir trois albums, Accelerator (1998), Veterans of Disorder (1999), et Pound for Pound (2000), une série d’EPs et de videos.

La séparation du couple entraîna la dissolution du groupe en 2001.

 

 

♦ Et depuis?

Neil Hagerty a enregistré des albums solo, puis a fondé The Howling Hex en 2004, qui a produit douze albums. Les premiers albums (Introducing the Howling Hex, The Return of the Third Tower, Section 2, All-Night Fox, You Can’t Beat Tomorrow, 1-2-3 et Nightclub Version of the Eternal) sont dans la veine de Royal Trux. L’album XI (2007) marque un changement de direction, avec de nouveaux musiciens dont le saxophoniste et flutiste Rob Lee et les percussionnistes Andy McLeod et Phil Jenks. En 2009, le groupe sortit Rogue Moon sur le label anglais Golden Labs. En 2011, l’album Wilson Semiconductors, avec un nouveau line-up, est plus électro. Le dernier album, The Best of the Howling Hex (2013) a une influence plus funk.

Hagerty a également  publié deux livres, Victory Chimp (1997), un roman de science-fiction, et Public Works (2005), un recueil d’essais.

Hagerty a également  publié deux livres, Victory Chimp (1997), un roman de science-fiction, et Public Works (2005), un recueil d’essais.

En 2002, Jennifer Herrema a fondé RTX (Rad Times Express) avec Brian Mckinley, Kurt Midness, Jaimo Welch et Nadav Eisenman. Trois albums sont sortis: Transmaniacon (2004), Western Exterminator (2007) et JJ Got Live RATX (2008). Face au succès mitigé, le groupe a changé de nom en 2012 et est devenu Black Bananas, pour sortir son quatrième disque, Rad Times Express IV, espérant que ceci attirerait davantage l’intérêt du public et des médias.

♦ Plus:

http://www.dragcity.com/artists/black-bananas

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s