Sloy

Trio noise, influencé par des groupes no wave tels que Devo, Talking Heads ou Joy Division, le groupe est créé à Béziers en 1991 par Armand Gonzalez (chant, guitare), Cyril Bilbeaud (batterie) et Virginie Peitavi (guitare, basse).

Après quelques concerts, ils rejoignirent Rennes, où ils furent repérés par le label Rosebud qui produisit un maxi 4 titres en 1994, Fuse. L’ascension fut rapide : leur apparition remarquée aux Transmusicales en 1994 leur valut d’être contactés par John Peel pour participer aux Peel Sessions, sur BBC Radio 1, en mars 1995. Steve Albini produisit leur premier album, le puissant Plug (Les Productions du Fer/Roadrunner), qui cartonna grâce au tube Pop. Roadrunner, qui avait dans un premier temps décidé de limiter la distribution de l’album à la France, la Belgique et la Hollande, le diffusa en Angleterre en novembre.  Sloy assura des premières parties prestigieuses, ouvrant pour le groupe d’Albini, Shellac, Brick Layer Cake et PJ Harvey, puis lança sa première tournée en Europe.

En 1996 sortit le deuxième album, Planet of Tubes, sur le propre label du groupe, Tubes (PIAS). Masterisé aux Studios Abbey Road par Steve Albini, ce disque s’inscrit dans la lignée du précédent : Idolize rappelle Pop par sa structure. Sloy enchaîna les concerts, notamment avec Girls Against Boys en 1996, et clôtura le festival des Eurockéennes en 1997.

En 1998, le groupe joue dans l’émission de télé Nulle Part Ailleurs. Un passage très remarqué.

Le groupe est retenu par Noir Désir pour faire partie de l’album de remixes One Trip/One Noise avec une reprise des Ecorchés. Sloy sort son troisième album, Electrelite (PIAS), différent des deux précédents, car plus disco, avec un son très années 1980. Le disque ne rencontra pas le succès escompté. Après une dernière tournée en Belgique et en France, dont quelques premières parties de Placebo, le groupe s’est séparé en 2000.

En parallèle, le groupe éditait Electric, son propre fanzine.

♦ Et depuis ?

En 2000, Armand Gonzalez part en tournée avec Miossec en tant que guitariste et accordéoniste, puis écrit ou collabore à certains titres de l’album Brûle. Une ambiance exécrable et des histoires de royalties clôturent leur relation en 2002.

En 2006, Armand Gonzalez et Virginie Peitavi ont formé avec Rémi Saboul un ancien Drive Blind, le groupe Sabo, d’orientation plus folk et instrumental. Le premier album, 8 saisons à l’ombre (Ruminance) est un mélange de pop folk lo-fi, avec des airs de bossa.

Depuis 2007, Armand et Virginie ont lancé un nouveau projet rock, 69. Boîtes à rythmes, voix déformées et jeu de guitare reconnaissable entre mille, ils ont créé un rock novo-dance mécanique et électrique. Un album, Novorock, est paru en 2010 ; un deuxième, Adulte, en avril 2013. Voici un extrait, The Con :

Armand Gonzalez joue de la guitare et chante dans le groupe garage rock Corleone, avec deux membres de  Dionysos, Éric Serra-Tosio, batteur, et Stéphan Bertholio. Leur premier album sort sur leur propre label Lowmen Records, en 2010.

Cyril Bilbeaud a travaillé avec Théo Hakola et Java, et rejoint les guitaristes Serge Teyssot-Gay et Marc Sens au sein de Zone libre. Trois albums sont sortis dont les deux derniers avec le rappeur Casey (Faites vibrer la chair, 2007 ; L’Angle mort, 2009 ; Les Contes du chaos, 2011).  

♦ Plus:

http://www.rennet.org/culture/groupe/sloy/sloy.htm

https://myspace.com/sloymusic

http://www.pulsomatic.com/index.php?option=com_content&view=article&id=2338:69&catid=34:portrait

http://www.491.fr/Archives%2098/Sloy.html

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s