Lush

Groupe formé en 1987, d’abord sous le nom de The Baby Machines, autour de Meriel Barham (voix), Emma Anderson (guitare), Miki Berenyi (guitare), et Chris Acland (batterie) puis, avec l’arrivée de Steve Rippon (basse), le groupe changea son nom pour Lush.

Emma et Miki se connaissaient depuis quelques années et publiaient ensemble le fanzine Alphabet Soup. Après un premier concert, en 1988, Barham fut virée pour son manque d’engagement (elle rejoindra les Pale Saints plus tard).

En 1989, signé sur 4AD, le groupe sortit un premier mini album, Scar, qui rencontra un succès médiatique certain pour un groupe indé. La presse les catalogua alors comme « shoegazing », qui deviendra ensuite « britpop ». Avec l’EP Mad Love et le single Sweetness and Light, compilation Gala. Le groupe enregistra une session live pour John Peel sur BBC Radio 1. Le premier album, Spooky, sortit en 1992, produit par Guthrie (Cocteau Twins, qui avait déjà produit leur EP Mad Love), plein d’effets et proche des murs de son des Twins, ce qui valut une critique mitigée, regrettant le son des premiers disques. Malgré cela, l’album se hissa à la 7ème place des charts britanniques.

Rippon quitta le groupe pendant le mixage final de l’album pour se concentrer sur l’écriture, remplacé par Phil King. En 1994, sortit le second album Split dont deux singles Hypocrite et Desire Lines furent lancés le même jour, le 30 mai 1994. Lush devenait le premier groupe au monde à sortir deux singles le même jour. Les Manic Street Preachers feront de même quelques années plus tard.

Le succès s’estompe, des dates au Japon et aux USA sont annulées alors que le groupe avait acquis une forte popularité dans ces pays. Le groupe se sépara alors de son manager. En 1996, le dernier album, Lovelife, fut le mieux vendu de leur carrière, bénéficiant de la mode britpop. Ladykillers et Single Girl ont fait des cartons. Sur Ciao, Jarvis Cocker (Pulp) était en duo avec Miki Berenyi.

A la fin de l’année 1996, le groupe fut frappé en plein succès par une tragédie : le suicide du batteur Chris Acland qui se pendit dans la maison des parents. Après quelques rumeurs de reformation, le groupe annonça sa séparation le 23 février 1998.

♦ Et depuis?

En 2001, une compil Ciao ! Best of Lush est sortie sur 4AD.

Après la séparation du groupe, Miki Berenyi fit une apparition sur l’album Seven More Minutes des Rentals (1999), sur un remix de la chanson Lost in Blue – Flat 7 de Mitsuo Tate l’ancien Cocteau Twins Robin Guthrie et sur le premier album du nouveau projet de Eric Matthews, Seinking Ships, en 2008. Elle est, depuis 2008,  éditrice au magazine Web User.

Phil King a rejoint The Fallen Leaves, puis The Jesus and Mary Chain.

En 1998, Emma Anderson a formé un nouveau groupe, Sing-Sing, avec la chanteuse Lisa O’Neil, qui sortit deux albums, The Joy of Sing-Sing (2001), qui reçut un très bon accueil par la presse musicale britannique, et Sing-Sing and I  (2005, Aerial Records), dont le succès fut moindre et mena à la séparation du groupe fin 2007. Emma Anderson travaillerait à Brighton dans une agence de réservation.

♦ Plus

http://quimby.gnus.org/html/group/lush.html

http://www.lightfromadeadstar.org/

Ici une interview de Miki parue dans Under the Radar en 2007: http://www.undertheradarmag.com/interviews/miki_berenyi_interview_1020071/

Quelques interviews: http://www.youtube.com/watch?v=iystiFvUIBA (1990); http://www.youtube.com/watch?v=bMlqUglzWaY (1992); http://www.youtube.com/watch?v=JwTTXXU3ckI (1996);

 

Publicités